Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

Me contacter M'envoyer un message

Le SYndicat Garonne Et Salat, dit SYGES, a été créé le 25 juin 1987 à l’initiative du Comité Départemental de Développement Économique (CDDE), émanation du Conseil Général, et d’un certain nombre de personnalités :

  • Gérard ROUJAS, sénateur, conseiller général, président du CDDE
  • Claude CORNAC et Gaston ESCUDÉ, vice présidents du Conseil Général,
  • MM. MARROT, DURRIEU et MASQUERE, conseillers généraux

rapport-intermediaire-plh-carte-regions-naturelles-couleur-reduite.thumbnail.jpg
La création du Syndicat avait pour but principal de revitaliser un secteur du Comminges en plein déclin s’étendant sur les cantons d’AURIGNAC, CAZERES, SALIES DU SALAT et SAINT MARTORY, en favorisant l’implantation d’entreprises porteuses de projets.

Cette dynamique s’inscrivait dans une politique économique plus vaste d’aménagement du territoire, menée par le Conseil Général, dans laquelle le bassin de Garonne Salat était désigné comme étant une zone prioritaire d’intervention industrielle.

Au cours notamment de deux réunions préparatoires les 20 mai 1986 à MANCIOUX et 1er juillet 1986 à MAZERES Sur SALAT, seules 24 communes sur les 79 concernées avaient en fait exprimé leur souhait d’engager un processus associatif intercommunal de développement industriel avec la participation de cinq des principales entreprises de la zone (ELF, ciments LAFARGE, HENKEL .-SIDOBRE-SINOVA, papeteries LACROIX et STEEL).

Au final, seules 20 communes s’engageaient lors de l’assemblée constituve, bientôt rejointes, dans le courant de l’année 1987, par la commune de SAINT MICHEL.

Le 07/04/1989 le conseil municipal de CAZERES sous l’impulsion de son nouveau maire, Gaston ESCUDÉ, décidait d’adhérer au SYGES.
Aujourd’hui s’appuyant sur une délibération annulant la procédure d’adhésion, artistiquement scotchée dans le registre des décisions du Conseil, il conteste son appartenance au syndicat.
L’affaire est devant les tribunaux.

La commune d’AURIGNAC a également décidé d’adhérer au SYGES le 04/02/1994, adhésion acceptée par le Comité syndical du 23/06/1994. Le président du SYGES à l’époque, Jean-Louis IDIART, n’a pas finalisé la procédure administrative.
La commune d’AURIGNAC a donc payé 1487.90€ de cotisations par an pendant 7 ans sans être officiellement adhérente du SYGES!
Curieusement d’ailleurs, en 2002, lorsque le maire d’AURIGNAC a découvert avec ses collègues l’ampleur du désastre révélé par la Chambre Régionale des Comptes, il n’a pas insisté pour que l’adhésion de sa commune soit officialisée…Heureux élu!

A ce jour, le Syndicat compte officiellement 21 communes membres, solidaires,…pour éponger les dettes.

4 réponses à “Le Syndicat Garonne et Salat”

  1. le 24 Juin 2007 à 17:29 Jean Laporte

    Après lecture des différents rapports consacrés au SYGES sur votre site, je découvre la manière dont nos élus s’occupent de leurs intèrêts et je me pose une question.
    Pourquoi Monsieur Idiart n’est-il pas en prison ?
    Est-il couvert par l’immunité parlementaire ?
    Merci de me donner vos commentaires.

  2. le 28 Juin 2007 à 20:31 WILHIX

    M Laporte, vous savez, les Commingeois ont une fois encore pérennisé l’immobilisme, l’incompétence et le détournement d’intention en votant pour idiart. Donc la sympathique histoire du Sygès n’est qu’une anecdote. Pas de quoi fouetter un député.

    Par contre, lorsque les autres régions auront marre de gaspiller le produit de leurs efforts et leur essor économique afin d’alimenter sans fin notre région inerte par les vases communicants, là il aura matière à s’inquiéter.

  3. le 27 Déc 2007 à 0:21 didier nizet

    bonjour

    moi je me présente aux élections municipales de Martres Tolosane , et je voudrais savoir le montant de la dette de ma commune .
    je trouve que le syges est une vraie fumisterie .
    il faut se battre pour que plus jamais ça.
    amities à tous didier nizet

  4. le 27 Déc 2007 à 13:43 Michel Cabé

    Une estimation des dégâts est disponible ici: http://www.cabe2007.com/2007/05/09/le-syges-fait-ses-comptes
    Vous pouvez adresser vos remerciements à l’ex président du SYGES, Jean-Louis IDIART, à son domicile, à MAZERES sur SALAT (inutile de les adresser à l’Assemblée Nationale ou au Conseil Général, il y a bien longtemps qu’il n’y met plus les pieds) et à l’ex vice-président Gaston ESCUDÉ.
    escude2.jpgescude.jpg En ce qui concerne ce dernier il est encore, très provisoirement, joignable au Conseil Général ou à la mairie de CAZERES…enfin…pas aujourd’hui, car La Dépêche annonce enfin qu’il devrait être inéligible alors que son pourvoi en Cassation a été rejeté après sa condamnation pour le tripatouillage du marché public de la chapelle des Capucins.
    idiart1.jpgidiart2.jpg Aux deux piliers du Conseil Général de la Haute-Garonne, respectivement président de la Commission des finances et vice-président chargé des Actions Economiques, tous mes vœux de Santé pour 2008.

    Ah,…au fait, …Gaston ESCUDÉ n’est plus délégué du SYGES de la commune de MAZERES SUR SALAT comme en mars 1989, mais sait-on jamais, il a peut-être gardé un pied à terre chez son grand ami Jean-Louis IDIART…Peut-être même qu’en ce moment ils sont en train de boire le coup de l’étrier en devisant sur leurs déboires…

Rétrolien | Fil RSS

Ajouter un commentaire