Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

Me contacter M'envoyer un message

La muraille de Chine

On se souvient de Ségolène ROYAL posant sur la muraille de Chine et concurrençant l’Académie française dans sa séance du dictionnaire.
Sa bravitude avait frappé.
Jean-Louis IDIART ne dispose pas, lui, des quelque 20 millions d’euros engloutis dans la campagne de la candidate socialiste (même chose d’ailleurs pour le candidat UMP élu) et il doit donc se contenter de déplacements plus modestes.

C’est ainsi qu’il nous gratifie d’une visite de chantier impromptue sur la déviation de Castillon de Larboust, relatée sur son blog dans un article posté le 18 mai 2007.
Pas de grand discours cependant, ni de revendication sur la paternité de l’ouvrage, même si l’on sent bien que c’est avec son argent (et pourtant aussi un petit peu le notre) que l’ouvrage voit le jour.
Soft, le député, tout en nuances et en suggestion…
C’est tout juste s’il ne pose pas, en bras de chemise, la pioche à la main…

tract-idiart-legislatives-1997-tunnel-stbeatcoupe.jpgQuelques esprits chagrins regretteront cependant qu’il ne soit pas allé visiter le chantier du tunnel de SAINT BÉAT qu’il promettait dans son tract de campagne de 1997.

Des promesses qu’il reste à creuser.

2 réponses à “La muraille de Chine”

  1. le 13 Juin 2007 à 0:47 Duclos fernand

    Cabé… il y a un moment que je suis tes actions et déclarations. Ma foi de prime abord tu as l’air d’un « mec » bien: tu oses, tu dis, tu n’as pas la langue de bois, bref tu dois un peu comme moi déranger.
    Tu parles de Saint-Béat et de l’histoire du tunnel, étant de ce bled je pourrai t’en parler une nuit entière, mais que veux tu faire lorsque tu as en face de toi des gens qui changent d’idées aussi souvent qu’un représentant de commerce refourgue sa voiture.
    Je pense qu’il faut se comporter en personnes intelligentes et que chacun avec ses différences médite un peu, pour s’unir d’une manière positive avec comme ambition celle de la circonscription, c’est à dire le bien être de ceux qui vivent, notamment par le biais d’emplois générateurs de richesse.
    Dans la profession de foi de 1997 citée, il y a la consolidation de Péchiney Marignac!! L’usine a fermée en 2002, gouvernement Jospin.No commen.

    Là aussi ce qui s’est passé ensuite vaut son pesant de cacahuètes, Elus, Thibault entr’autres le grand Cégétiste qui refusait de voir les syndicats à « Panam », cause: pas de télé pour le filmer.

    ps. Casteras a pris une pâtée vers chez toi il y a 2 ans, pour avoir suivi un peu la chose il me semble que cela venait du Maire de Cazeneuve Montaut, est-ce toi?

    @+ Fernand Duclos délégué UMP du canton de Saint-Béat

  2. le 23 Sep 2008 à 9:03 ah ah

    s’est nul ton truc

Rétrolien | Fil RSS

Ajouter un commentaire