Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

Me contacter M'envoyer un message

Extrait de la profession de foi des législatives 2007 Dans sa profession de foi pour les élections législatives de 2007 (extrait ci-contre), Jean-Louis IDIART met en avant son « activité » à l’Assemblée nationale.
Il s’appuie pour cela sur un «classement» du journal l’Express publié dans un dossier spécial du 28/09/2006 , qui le fait (artificiellement) apparaître parmi les 100 députés les plus actifs.
Le « palmarès » est tiré en fait du livre d’Hélène Constanty et Vincent Nouzille, « députés sous influences ».

En écrivant leur ouvrage, ces derniers ne pensaient certainement pas à l’usage détourné qu’en ferait Jean-Louis IDIART.
Si leur intention était louable d’évaluer l’activité de nos représentants au travers des documents publiés par l’Assemblée nationale, il est extrêmement dommage qu’ils n’aient pas affiné leur analyse, ignorant sans doute combien notre rusé député excelle à embellir la triste réalité.
Comme nous le montrons par ailleurs, il ne suffit pas en effet d’avoir ouvert sa bouche à l’assemblée, si possible en présence des caméras, pour effectivement avoir exprimé quelque chose sinon d’utile du moins d’intelligent.
Un simple « oui » permet en effet de figurer dans le compte-rendu de séance.
Pour en revenir au classement, les deux journalistes se sont en fait contentés de compter le nombre de séances au cours desquelles est intervenu chacun des 577 députés entre le 20 janvier 2004 et le 11 mai 2006.
Précisons que, durant cette période, il y a eu 689 séances durant 288 jours de session (917 séances entre le 20/01/2004 au 07/03/2007).
Notre héros serait intervenu, d’après les journalistes, 61 fois (personnellement je n’en ai trouvé que 60), soit, en gros, lors d’une séance sur… onze !
Jean-Louis IDIART est malgré tout classé 93ème sur 577, c’est dire avec quelle assiduité sont suivis les débats.
Imaginez qu’un professeur enseigne à ses élèves moins d’une journée toutes les deux semaines de cours…ou qu’un ouvrier se pointe à l’usine 2 fois par mois…
Il y a pourtant bien pires orateurs que Jean-Louis IDIART :
Dominique STRAUS-KAHN qui est intervenu au cours de… 8 séances durant la même période,
Ségolène ROYAL: 7 interventions (1 séance sur 100). Peut-être à cause du cumul de mandat (présidence de la région Poitou-Charentes oblige),
Jack LANG qui est intervenu une seule fois…
L’histoire ne dit pas à qui ces députés exemplaires font don de leurs indemnités

Rétrolien | Fil RSS

Ajouter un commentaire