Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

Me contacter M'envoyer un message

Archives pour mai 2015

Le président a enfin tranché après un mois et demi d’hésitation et a validé un projet de budget que les conseillers communautaires ont reçu vendredi 22 mai.

Il sera examiné le mercredi 27 mai à 20 h 30 (la convocation est ICI).

Remarquons au passage qu’en toute logique, le sous-préfet aurait donc déjà dû saisir la Chambre Régionale des Comptes puisqu’aussi bien le vote aurait dû intervenir avant le 15 avril… (article L 1612-2 du code général des collectivités territoriales).

Le document provisoire communiqué aux élus ne contient bien entendu que des propositions que le conseil communautaire a toute possibilité d’amender.

Afin de ne pas embrouiller les esprits et laisser au président le plaisir de présenter aux contribuables le fruit de ces conjectures, je n’en donnerai pas le détail.

Sachez toutefois que l’accouchement s’est fait dans la douleur en dépit des doses massives de calmants administrées depuis des mois (voire des années) par l’anesthésiste Jacques FÉRAUT.
Le chirurgien, Jean-Luc GUILHOT, pourtant habitué à charcuter les comptes,  a eu du mal à opérer (on le voit bien, il est de plus en plus absent) devant des assistants impuissants à contenir l’hémorragie ou simplement, pour certain, médusé…

Mauvaise nouvelle…

… Le bébé est mort-né. Lire la suite »

cliquer pour agrandirDifficile pour les élus (et les citoyens) d’avoir une idée précise de l’endettement de la CCTA.
Voici en effet le document qu’on leur a transmis avant le vote du compte administratif 2014.
Et lorsque l’un d’entre eux a eu l’outrecuidance de demander un état détaillé indiquant simplement pour chaque emprunt,
– la date et l’objet
– le montant, la durée et le taux
– les intérêts remboursés en 2014
– le montant du capital restant dû au 1/01/2015
– le montant de l’annuité pour 2015…
On a envoyé aux délégués le tableau de 2013
Et faute pour eux d’insister, ils n’ont toujours pas reçu à ce jour, avant le vote du budget primitif 2015, un document actualisé et compréhensible.

On peut toutefois, à partir des éléments transmis, reconstituer un document propre et clair loin des « numérisations» approximatives effectuées à la hâte par les services administratifs de la CCTA. Lire la suite »