Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

Me contacter M'envoyer un message

Enfin une bonne nouvelle !

En ces temps d’extrême morosité, alors que la froidure s’installe et que tombent les feuilles (d’impôts), je voudrais revenir sur une note d’espoir passée totalement inaperçue et abonder ainsi dans le sens des fan(atique)s de Jean-Luc GUILHOT qui distribuaient il y a peu un tract encenseur sur leur idole.

Je voudrais donc vous parler aujourd’hui des extraordinaires perspectives que fait naître pour notre territoire l’initiative de l’un des plus brillants vice-présidents de notre Communauté de Communes qui signe collégialement la prose ci-dessus évoquée.

Philippe-LAGRANGE-inspiréCe précurseur se nomme

Philippe LAGRANGE,

vice-président délégué à l’environnement et aux déchets,

par ailleurs maire de PEYROUZET.

Son idée : mettre à la disposition des comités des fêtes, des gobelets réutilisables…

Figure 1 : ci-contre, l’homme, en pleine réflexion

La chose en soi paraît anodine, mais pourrait induire pour notre territoire des perspectives de développement extraordinaires.
Les délégués communautaires ne s’y sont d’ailleurs pas trompés qui ont consacré au débat sur le sujet, le 27 novembre 2014, près de 15 minutes de leur précieux temps.

Le tout est fidèlement retracé dans le compte rendu pages 5 & 6, sous le titre évocateur de « fêtes de villages éco-responsables » (ça ne s’invente pas).
(Si, accessoirement d’ailleurs, quelqu’un comprend quelle décision a été prise ce soir-là… Merci de nous l’expliquer)

On trouvera ci-dessous, in extenso la retransmission du passionnant échange sur le sujet qui devrait déboucher à court terme sur

la prise de la compétence « gobelets » par la CCTA.

 


2014-11-27 CCTALagrange — mutualisation des… par mcabe

Cette compétence s’ajoutera à la kyrielle de celles créées ou reprises par la CCTA depuis sa création et que l’on peut retrouver ICI.

Pour l’anecdote, l’initiateur du projet et le président de la Communauté de Communes, modestes, auraient semble-t-il demandé à ce que la présentation du projet dans l’émission CAPITAL, sur M6, soit différée après la démission du président Jean-Luc GUILHOT.

Les simples pékins qui ne connaissent pas ce blog n’ont donc pas fini de saliver…

Après l’abandon en novembre 2014 de l’achat de la forêt de Saint-André, projet farfelu (il est ICI) avancé par de sombres crétins qui pensaient (à tort bien entendu) pouvoir ainsi créer des emplois dans la filière bois et développer un tourisme de qualité, voilà donc qu’enfin un esprit brillant propose une idée géniale, qui, à moyen terme, pourrait déboucher sur le développement d’une véritable activité industrielle sur le canton.

Vous l’avez bien évidemment deviné, derrière cette proposition apparemment insignifiante de Philippe LAGRANGE se profilent un véritable défi et un espoir pour notre territoire, celui de créer une usine de fabrication de gobelets destinés aux comités des fêtes français… et pourquoi pas étrangers.
Avec à la clé, non seulement des emplois dans la fabrication, mais aussi dans la conception de ce précieux ustensile qu’il faudra adapter aux boissons locales, cidre, bière, jus de tomate, lait de chamelle, lait de poule, etc.

Laurent FLEURIGEON (Sup. De Co PARIS, comme il se présente) expert international en maison médicale (comprenez qu’il est spécialiste en construction de maison médicale et non pas interné en maison médicale) est pressenti pour réaliser l’étude économique (gratuitement bien entendu) et l’architecte Thierry LLOP devrait sans problème obtenir le marché de maîtrise d’œuvre du projet.

N’en doutons pas, comme pour la maison médicale, le projet sera strictement encadré et le prix de revient final de l’aventure ne devrait pas dépasser 2 fois et demie le montant initial prévu, avec, bien entendu, un coût nul pour les contribuables.

gobelet-réduit-renverséUn beau projet donc…

En exclusivité mondiale pour les lecteurs de ce blog, ci-contre, la première image de cet objet qui, n’en doutons pas, deviendra collector.

Figure 2 : Un seul problème subsiste, les initiateurs du projet l’ont conçu avec la même rigueur qu’ils gèrent les finances publiques et ont placé l’orifice de remplissage dessous…

Rétrolien | Fil RSS

Ajouter un commentaire