Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

Me contacter M'envoyer un message

À propos…

Depuis longtemps, l’idée de créer un site me trottait dans la tête.

Manque de temps et de compétences, la réalisation était sans cesse repoussée.

La découverte des « blogs » et leur facilité d’utilisation m’ont convaincu de passer à l’acte.

Pourquoi garder pour soi des informations qui peuvent être utiles aux autres, notamment quand elles peuvent éclairer des choix importants pour notre petite région, pour notre département et pour notre pays?

C’est l’annonce il y a quelques mois, de la candidature de Jean-Louis IDIART aux élections législatives qui a fini de me convaincre.

Ayant accumulé depuis de nombreuses années une impressionnante quantité de preuves de son incompétence, de sa malhonnêteté intellectuelle, de sa lâcheté (… et je suis modéré…), je me décide enfin à exposer ces éléments qui, je l’espère, feront réfléchir ceux qui comme moi ont pendant de nombreuses années été abusés.
(J’ai honte en effet d’avouer que j’ai voté à trois reprises pour lui.)

Que ceux qui pourraient me trouver excessif se demandent:

  • comment le maire d’une commune de 55 habitants a pu être élu président d’un syndicat de communes, le SYGES, avec notamment pour programme de demander des comptes au Conseil Général, qui l’a entrainé dans de coûteuses aventures, et à son capitaine de (1989 à 2001), Jean-Louis IDIART, qui, après avoir créé les voies d’eau, a courageusement abandonné le navire.
  • Comment surtout il a pu convaincre, dans un fief socialiste, deux tiers des délégués de l’autoriser à contester devant le tribunal administratif des actes établis par un Conseil Général, socialiste à une écrasante majorité .
  • cs-syges18-12-2007hotta.jpgComment il a pu obtenir, certes avec une seule voix de majorité, que le même syndicat se porte partie civile contre un député, socialiste, élu avec une confortable majorité durant trois législatures, pour une peccadille certes, comme disent ceux qui le soutiennent: des faux en écritures publiques, c’est-à-dire des crimes, imprescriptibles durant 10 ans et passibles de 15 ans d’emprisonnement et 225 000€ d’amende (article 441-4 du Code Pénal)

Je m’excuse auprès de tous les militants socialistes qui ont été bernés, comme moi, pour le mal que la lecture de ce blog va très certainement leur faire.

Pour leur très grande majorité, et j’en côtoie beaucoup, je sais qu’ils sont sincères dans leurs convictions et qu’ils n’ont contribué à maintenir en place ce député indigne de la fonction qu’il occupe, qu’en raison de l’ignorance de ses agissements.
Ils sont malheureusement manipulés et un grand nombre continuera malgré les évidences à soutenir ceux qui les ont trompés et continuent de les tromper.

C’est là d’ailleurs le plus désespérant.

S’entendre dire par quelqu’un que l’on estime : « Michel, tu me déçois » pour lui avoir prouvé qu’il avait été abusé par ses amis, voilà en fait le plus difficile à supporter.

Que certains collègues élus excusent qu’un représentant du peuple se permette de faire des dizaines de faux, pour certains en utilisant leur nom, afin notamment de payer, avec l’argent public, des services imaginaires, ma foi on en a pris l’habitude, pas seulement dans ce département…Quand la politique devient un métier, garder sa place nécessite quelques arrangements avec la morale…il faut bien vivre…

Je poursuivrais malgré tout ce que Pierre CASTÉRAS, vice président du SYGES, et âme damnée de Jean-Louis IDIART, appelle une «croisade». Le mot n’est pas pour moi une insulte.

Plus tard, quand le ménage aura été fait, j’espère que ce blog, avec d’autres, permettra de proposer de vraies alternatives pour le Comminges et notre département.

Il ne manque pas de bonnes volonté et de compétences, dans tous les camps, qui ne demandent qu’à s’investir et travailler ensemble.

Michel CABÉ

michel.cabe@wanadoo.fr

Citoyen, libre, mes propos n’engagent que moi, même si j’ai été amené à connaitre des faits que je relate dans le cadre de mes fonctions de maire de CAZENEUVE-MONTAUT et de président du SYGES.

3 réponses à “À propos…”

  1. le 08 Juin 2007 à 8:56 roux michel

    ROUX MICHEL

    Candidat sur la 8éme circonscription de la Haute-Garonne.
    Michel je te fais parvenir ce petit mot pour de faire par de ma surprise de ne pas apparaitre sur la liste des candidats de gauche.Je milite à titre personnel pour defendre l’environnement depuis 1971 et je ne te cacherais pas que cela n’a pas toujours ete facile.Avant que l’ecologie devienne un produit marketing des gens dont je me flatte d’etre, se sont battus,subissant souvent la violence et l’agressivite des nouveaux convertis de droite et surtout des la gauche productiviste Je suis surpris de l’ostracisme et souvent du mepris que l’on porte sur les VERTS, comme si ceux que portent sur le devant de la scene politique la realite du desastre ecologique depuis des annees, devaient etre definitivement suprimés pour laisser le champ libre aux futur marché « du developpement durrable ».Marche qui peut etre rapidement juteux,surtout s’il ne repose que sur des effets d’annonces marketing au detriment d’une reelle demarche environnementale respectueuse du Monde et de ses Habitants.
    JE suis VERTS et fier de l’être et je n’ai pas besoin de faux nez ALTER quelque chose pour me battre.
    Amicalement Michel ROUX

  2. le 08 Juin 2007 à 10:17 roux michel

    http://www.actualites-news-environnement.com/
    http://reseau-coherence.org/
    http://www.rue89.com/
    http://stratenvie.blogspot.com/
    http://www.nature-et-culture.org/
    http://www.scenarios2020.com/
    http://www.rdv-mondialisation.fr/rdv_mondialisation/
    index.asp
    http://www.alternatives-economiques.fr/sites/environnement.
    html
    quelques sites qui peuvent intereser les personnes sensibles à l’environnement

  3. le 08 Juin 2007 à 13:59 Michel Cabé

    Désolé, Michel, j’avais mis dans les favoris les sites perso des candidats, pas seulement de gauche d’ailleurs, tu l’auras remarqué.
    Je rajoute un lien vers le site des Verts.
    A bientôt lors d’une prochaine réunion autour du Pays de Comminges.
    Toi au moins on t’y voit.

Rétrolien | Fil RSS

Ajouter un commentaire